Grande-Bretagne - Essais libres 2 : Alonso 10

Au terme d'une séance d'Essais Libres 2 à nouveau marquée par la pluie et par la sortie de piste de Bruno Senna, Lewis Hamilton, en pneus Pluie, signe le meilleur temps et devance Kamui Kobayashi et Michael Schumacher. Grosjean, Ricciardo, Webber et De la Rosa ne comptent pas le moindre tour chronométré.

Après une première séance d’essais libres pluvieuse, les Essais Libres 2 s’ouvrent dans des conditions qui n’invitent pas exhiber son brushing sur le circuit de Silverstone. Ainsi, après la mode du bikini à Valencia, la tendance est – sans surprise – à l’imperméable et au parapluie sur le circuit anglais où les températures – sur la piste et dans l’air – n’excèdent pas les 17°C à l’entame de la séance. L’ingénieur de piste de Vitaly Petrov indique d’ailleurs au Russe que les conditions météorologiques devraient se dégrader en début de séance.

Dans ces conditions, les pilotes restent dans leurs garages, Lewis Hamilton saisissant l’occasion pour apposer une étoile à son casque, en signe de soutien à Maria de Villota, victime d’un terrible crash lors d’essais en ligne droite avec Marussia.

Il faut attendre Timo Glock, remis après ses récents troubles gastriques pour que l’inhabituel silence d’abbatiale qui règne sur la campagne anglaise ne soit brisé. L’Allemand est rejoint en piste par Kimi Räikkönen, Bruno Senna et Fernando Alonso. Si l’Espagnol préfère rentrer aux stands, le pilote Marussia établit le premier temps de référence de la journée en pneus pluie et en 2:11.964. Bruno Senna améliore la marque en 2:10.215, mais le Brésilien préfère rentrer aux stands, après une légère dérobade de sa FW34 à l’entame du tour suivant.

Quelques minutes plus tard, le circuit de Silverstone retrouve sa quiétude. Sur l’antenne de Sky Sports, Paul di Resta estime que rouler dans ces conditions est non seulement superfétatoire étant donnée la nécessité de préserver les pneus pour piste humide pour la suite du week-end, mais serait également risqué alors que les monoplaces ne sont pas prévues pour rouler dans ces conditions. Les organisateurs du circuit sont d’ailleurs confrontés à une situation abracadabrantesque, la pluie ayant transformé les terrains servant au stationnement des spectateurs en véritable bain de boue.

Du côté de chez McLaren, Paddy Lowe a profité de la pause déjeuner pour rassurer les fans de Lewis Hamilton et expliquer les raisons de l’attention portée au moteur du Britannique à la fin des Essais Libres 1. Après l’accrochage de Lewis Hamilton à Valence, les hommes de Woking voulaient vérifier que le moteur du champion du monde 2008, neuf à Valence, n’avait pas souffert et qu’il pourrait toujours servir en conditions de course à l’occasion d’un autre Grand Prix cette saison.

Alors que Meteo France annonce que la pluie devrait cesser après la mi-séance, aucun pilote ne s’aventure donc en piste. Kamui Kobayashi est le premier à sortir de son box, sous les hourras du public, mais après près d’une demi-heure d’inactivité. Le Japonais, naturellement en pneus pluie à flancs bleus, est suivi par les pilotes Marussia qui, à Silverstone, disposent d’évolutions majeures sur la MR01.

Concernant les pneumatiques, Pirelli avait prévu de saisir l’occasion de ces essais libres pour permettre aux écuries de découvrir un nouveau pneu dur prévu pour 2013 : à cause des conditions climatiques, ce sera pour plus tard.

Dès son premier tour, Kamui Kobayashi réalise le meilleur temps en 2:04.198, prouvant ainsi que les conditions sont meilleures qu’en début de session. Fernando Alonso est d’ailleurs le premier à chausser les pneus Intermédiaires, à flancs verts : l’Espagnol souhaite sans doute préserver ses pneus pluies pour la suite du week-end où les prévisions ne sont guère plus optimistes qu’aujourd’hui.

Et pendant ce temps, la voie des stands s’anime… Un incident ? Non, c’est simplement le parapluie de Lewis Hamilton qui s’envole comme les Sauber qui, en piste, sont les premières à passer sous la barre des deux minutes. Kobayashi, en 1 :58.894, devance ainsi Sergio Pérez en 1 :59.089, alors que Fernando Alonso rentre aux stands sans signer de tour chronométré.

Mais si les conditions de piste sont plus praticables, elles n’en restent pas moins piégeuses, Bruno Senna écrase durement sa Williams contre le mur alors que la FW34 lui a échappé lorsqu’il a posé sa roue avant gauche à la corde du virage de Chapel. Le Brésilien sort indemne de l’épave de la Williams tandis que la direction de course hisse le drapeau rouge. A l’entame de la dernière demi-heure d’essais, les pilotes Sauber devançant Felipe Massa, Nico Hulkenberg, Sebastian Vettel, Bruno Senna, Heïkki Kovalainen, Vitaly Petrov et Timo Glock.

Au drapeau vert, Kamui Kobayashi est à nouveau le premier pilote à prendre la piste, en pneus pluie. Vergne, Ricciardo et Alonso prennent sa suite en pneus Intermédiaires. Mais les pneus pluies semblent être les plus propices au regard des conditions, le Japonais améliorant son propre meilleur temps en 1:57.613. Fernando Alonso passe quant à lui pour la première fois sur la ligne de chronométrage mais à plus de 5 secondes de Kobayashi alors que Nico Rosberg et Michael Schumacher, en se hissant aux avant-postes, confirment l’avantage des pneus pluies. Ceux-ci n’empêchent cependant pas Lewis Hamilton de s’offrir une belle glissade au freinage, ce qu’ont dû apprécier les spectateurs.

L’Anglais ne tarde cependant pas à se porter en tête de la feuille des temps avec un tour en 1:56.345. Nico Rosberg se montre menaçant sur le meilleur temps du pilote McLaren mais en vain. La pluie s’invite d’ailleurs à nouveau sur le circuit de Silverstone et prend par surprise les pilotes qui multiplient les escapades hors piste, sans conséquence, notamment pour Sergio Pérez qui s’offre un tête à queue. Fernando Alonso se fait lui aussi piéger à la sortie de Stowe et percute latéralement le mur. L’Espagnol abandonne son aileron sur place et rentre aux stands.

Sous le drapeau à damier, Lewis Hamilton, en pneus pluies, conserve donc logiquement son meilleur temps et devance Kamui Kobayashi et Michael Schumacher. Dixième, Fernando Alonso détient le meilleur temps en pneus Intermédiaires alors que Romain Grosjean, Daniel Ricciardo, Mark Webber et Pedro de la Rosa ne comptent pas le moindre tour chronométré.

1 Hamilton McLaren 1:56.345 8
2 Kobayashi Sauber 1:56.474 +0.129 16
3 Schumacher Mercedes GP 1:56.545 +0.200 12
4 Rosberg Mercedes GP 1:56.567 +0.222 9
5 Perez Sauber 1:57.493 +1.148 13
6 Button McLaren 1:57.948 +1.603 9
7 Kovalainen Caterham F1 1:58.580 +2.235 10
8 Raikkonen Lotus F1 Team 1:58.897 +2.552 8
9 Hulkenberg Force India 1:58.943 +2.598 12
10 Alonso Ferrari 1:59.015 +2.670 14
11 di Resta Force India 1:59.429 +3.084 9
12 Maldonado Williams 1:59.472 +3.127 6
13 Vettel Red Bull 1:59.476 +3.131 10
14 Vergne Toro Rosso 1:59.854 +3.509 7
15 Massa Ferrari 2:00.565 +4.220 7
16 Glock Marussia Virgin 2:00.820 +4.475 11
17 Senna Williams 2:01.099 +4.754 6
18 Petrov Caterham F1 2:01.348 +5.003 12
19 Pic Marussia Virgin 2:03.719 +7.374 8
20 Karthikeyan HRT 2:04.774 +8.429 8
21 Grosjean Lotus F1 Team Pas de temps 1
22 Ricciardo Toro Rosso Pas de temps 2
23 Webber Red Bull Pas de temps 1
24 De la Rosa HRT Pas de temps 0