Hongrie - Course : Top 5 pour Alonso

Longtemps suivi, d'abord par Romain Grosjean, puis par Kimi Räikkönen, mais jamais vraiment inquiété, Lewis Hamilton remporte la 19ème course de sa carrière après une course très stratégique. Il devance sur le podium les deux pilotes Lotus, le Finlandais devant le Franco-Suisse. Fernando Alonso, 5ème, conforte se place de leader au championnat après la 8ème place de Mark Webber et la 4ème de Sebastian Vettel.

Au départ du tour de formation, les conditions sont similaires à celles rencontrées lors des qualifications hier. Les températures sont estivales (30°C dans l'air, 46°C sur la piste) alors que le soleil brille dans le ciel hongrois. Sur la grille, seuls Webber, les Marussia et Pedro De La Rosa sont en pneus Mediums.

Le premier départ est annulé, une première depuis un long moment, Michael Schumacher ayant rencontré un problème dans les dernières secondes de la procédure. Le septuple Champion du Monde va donc devoir démarrer depuis les stands. Du fait du tour de formation supplémentaire, la distance de course est réduite d'un tour, de 70 à 69.

Le second départ est le bon. Lewis Hamilton s'élance proprement alors que Sebastian Vettel attaque Grosjean, sans succès, avant d'être sous la pression de Button dans le virage 2, et d'être dépassé par l'Anglais dans le virage 3. Derrière l'Allemand, Alonso est 5ème devant Räikkönen et Mark Webber, qui s'est superbement élancé depuis la 11ème place. Senna, Massa et Hulkenberg ferment la marche du top 10.

Après 3 tours, Michael Schumacher continue son chemin de croix en se voyant infliger un passage obligatoire par les stands pour un excès de vitesse. Timo Glock réalise un tête-à-queue en fin de peloton et repart avant-dernier, loin devant le septuple Champion du Monde, qui a déjà concédé plus de 50 secondes à la tête de course.

L'écart entre Hamilton et Grosjean est alors stable à hauteur de 2.2 secondes. La bataille à l'avant est intense, les deux hommes s'échangeant le meilleur tour en course, en creusant l'écart de plusieurs dixièmes par boucle sur le reste de leurs collègues. Après quelques tours supplémentaires, Lewis Hamilton semble prendre légèrement l'avantage, réussissant à amener l'écart à 2.7 secondes, mais au 13ème tour, le Franco-Suisse récupère 3 dixièmes d'un coup sur l'Anglais.

Jenson Button est déjà distancé, à 8.5 secondes du commandement. Le natif de Frome est à l'attaque, et sort large du virage 4. En fin de ce 15ème tour, alors qu'il est sous la menace de Sebastian Vettel, il rendre aux stands et chausse un train de pneus Mediums, en même temps que Nico Hulkenberg et Pastor Maldonado. Dans les arrêts des leaders, des stratégies différentes sont choisies : Fernando Alonso ressort des stands après 17 tours en pneus Mediums, alors que Sebastian Vettel est chaussé de pneus Tendres. L'Espagnol ressort bloqué derrière Sergio Pérez.

En tête, Hamilton s'arrête un tour avant Romain Grosjean. L'anglais ressort en pneus Mediums, contre les pneus Tendres pour le pilote Lotus. Les deux arrêts n'ont pas été des modèles du genre, prenant entre 4 et 5 secondes. Kimi Räikkönen, très rapide en fin de relais, est le prochain à s'arrêter, en compagnie de Mark Webber. Le Finlandais ressort en pneus Tendres, contre les Médiums à l'Australien.

Après 21 tours, le classement est le suivant : Hamilton, Grosjean, Button, Vettel, Raikkonen, Alonso, Webber, Senna, Massa, Rosberg, Hulkenberg, Maldonado, di Resta, Ricciardo, Pérez, Kobayashi, Vergne, Kovalainen, Schumacher, Petrov, Pic, De La Rosa, Karthikeyan et Glock.

Petit à petit, Romain Grosjean profite de ses pneus Tendres pour se rapprocher de Lewis Hamilton, enchaînant les meilleurs tours en course. L'écart passe même sous la seconde à la fin du 24ème tour. Mais le Franco-Suisse commet une petite erreur en fin de tour suivant, et l'écart repasse à 2.4 seconde. Derrière, la course est une procession. Vettel est blotti derrière Jenson Button depuis le départ, et Webber menace Fernando Alonso depuis la sortie des stands de l'Espagnol.

Il a fallu quelques tours à Romain Grosjean pour reprendre sa marche en avant, en réduisant l'écart à 1.2 seconde. Pendant ce temps, Vettel s'impatiente derrière Button « Je suis beaucoup plus rapide que lui, faites quelque chose » indique même l'Allemand dans sa radio, ce quoi Guillaume Rocquelin, son ingénieur de course répond de manière énigmatique : « Nous voyons ce que tu veux dire ». Décidément, il y a plus d'action par radio qu'en piste, l'ingénieur de Jenson Button indiquant à son pilote que les circonstances nécessitent un passage « au plan B ».

Jenson Button est le premier à ouvrir la deuxième salve d'arrêts aux stands après 34 tours. L'Anglais applique son plan B en repartant en pneus Tendres, mais dans le sillage de Bruno Senna. Un plan B décidément à la mode, puisqu'il est également indiqué à Lewis Hamilton. Sept secondes derrière, Sebastian Vettel, débarrassé de Button, réalise le meilleur tour en course en 1:26.512, reprenant une seconde pleine sur Lewis Hamilton. L'Allemand est en mesure de rester devant Button après son arrêt. Mais lors de deux tours suivants, c'est Kimi Räikkönen qui est le plus rapide.

Après 38 tours, alors qu'en tête, l'écart est légèrement sous la seconde, Sebastian Vettel s'engouffre dans la voie des stands. Le double Champion du Monde ressort en pneus Mediums et passe effectivement devant Button et Senna. Romain Grosjean s'arrête au tour suivant, de quoi se débarrasser du sillage de Lewis Hamilton. Le pilote Lotus ressort seul en pneus Mediums, mais à peine deux secondes devant Sebastian Vettel. Lewis Hamilton, de peur de concéder trop de temps, l'imite le tour suivant et ressort devant, en pneus Mediums. L'Anglais ressort devant Fernando Alonso, alors que Romain Grosjean se retrouve finalement dans l'aspiration de la Ferrari.

Kimi Räikkönen est alors l'homme de tête puisqu'il ne s'est pas arrêté. A la fin du 43ème tour, le Finlandais dispose de 14 secondes d'avance sur Hamilton et presque 19 sur son coéquipier Romain Grosjean. Pendant ce temps, les Ferrari s'arrêtent presque ensemble, libérant le chemin du deuxième pilote Lotus. Le Franco-Suisse est 5 secondes derrière Lewis Hamilton. Pour sa part, le Champion du Monde 2007 - Raikkonen - réalise son arrêt en fin de 44ème tour et ressort de manière musclée devant Romain Grosjean. Jenson Button termine la phase d'arrêts qu'il avait commencée 12 tours plus tôt, l'Anglais passe sur les pneus Mediums, son plan B ne s'étant pas révélé réussi. L'arrêt est en plus cafouillé à l'avant-gauche, ce qui fait ressortir l'Anglais derrière Fernando Alonso.

Après cette deuxième salve d'arrêts, le classement est le suivant : Hamilton, Raikkonen, Grosjean, Vettel, Webber, Alonso, Button, Senna, Massa, Rosberg, Hulkenberg, Maldonado, di Resta, Pérez, Kobayashi, Ricciardo, Vergne, Schumacher, Kovalainen, Petrov, Pic, Glock, De La Rosa, Karthikeyan.

L'incident concernant Pastor Maldonado et Paul di Resta est sous l'investigation des commissaires. La Vénézuélien écope au final d'un passage obligatoire par les stands après avoir forcé le passage face au pilote Force India. Pendant ce temps, l'écart en tête de course est passé sous la seconde. Kimi Raikkonen va-t-il réussir là où son coéquipier a échoué ? Les 4 premiers de la course, tous chaussés de pneus Mediums, sont en tout cas à l'attaque, Romain Grosjean et Sebastian Vettel commettant de petites erreurs dans le virage 7.

Mark Webber marque un troisième et dernier arrêt qui le voit ressortir en 8ème position, sur les pneus Tendres, devant Felipe Massa. En vue du championnat, Alonso récupère donc la 5ème position, et si le classement reste en l'état, 6 précieux points supplémentaires sur l'Australien. Mais l'Espagnol est sous la pression de Jenson Button. Deux tours après, c'est Sebastian Vettel qui semble jouer son va-tout en s'arrêtant pour chausser les pneus Tendres. Il ressort de justesse devant Fernando Alonso, après une bataille qui a duré quelques virages.

Au 59ème tour, Michael Schumacher abandonne, mettant fin à une course cruellement à l'image de la saison de l'Allemand. Il s'agit alors du premier abandon du Grand Prix. En tête de la course, Kimi Räikkönen est toujours dans les roues de Lewis Hamilton, mais il n'arrive toujours pas à faire la différence malgré une attaque qui le voit bloquer les roues au freinage et glisser légèrement des roues arrière à l'accélération. Cette bataille pour la victoire est un remake de la course de 2007, que le Finlandais, alors sur Ferrari, avait passée en quasi-totalité juste derrière l'Anglais.

À 5 tours de la fin, le drapeau jaune est déployé à la fin du premier secteur pour la sortie de Narain Karthikeyan. L'indien doit alors abandonné, la suspension avant-gauche de sa HRT étant abimée. De manière surprenante, la direction de course indique que sa voiture va rester jusqu'à la fin de la course, faute de pouvoir évacuer la monoplace arrêtée sur l'herbe juste avant le virage 4.

Vettel de son côté en pneus presque neuf remonte comme un boulet de canon sur la tête de la course. L'Allemand signe meilleur tour sur meilleur tour et parvient à reprendre jusqu'à 1,8 seconde à Romain Grosjean. Alors que la pression monte pour le français, Hamilton remporte sa 19ème victoire, devant Kimi Räikkönen. Finalement, Romain Grosjean monte sur le podium pour 1,1 seconde devant Vettel.

Au championnat, Fernando Alonso, 5ème, réalise une bonne opération, puisqu'il prend 6 points d'avance sur Mark Webber, 8ème sous le drapeau à damier, et ne perd que 2 unités sur Sebastian Vettel. Raïkkönen perd la 4ème place au profit de Lewis Hamilton. 

1 Hamilton McLaren 1h41:05.503 69
2 Raikkonen Lotus F1 Team +1.032 69
3 Grosjean Lotus F1 Team +10.518 69
4 Vettel Red Bull +11.614 69
5 Alonso Ferrari +26.653 69
6 Button McLaren +30.243 69
7 Senna Williams +33.899 69
8 Webber Red Bull +34.458 69
9 Massa Ferrari +38.350 69
10 Rosberg Mercedes GP +51.234 69
11 Hulkenberg Force India +57.283 69
12 di Resta Force India +62.887 69
13 Maldonado Williams +63.606 69
14 Perez Sauber +64.494 69
15 Ricciardo Toro Rosso +1 tour 68
16 Vergne Toro Rosso +1 tour 68
17 Kovalainen Caterham F1 +1 tour 68
18 Kobayashi Sauber +2 tours 67
19 Petrov Caterham F1 +2 tours 67
20 Pic Marussia Virgin +2 tours 67
21 Glock Marussia Virgin +3 tours 66
22 De la Rosa HRT +3 tours 66
23 Karthikeyan HRT Accident +9 tours 60
24 Schumacher Mercedes GP Pompe à essence +11 tours 58