Italie - Qualifications : Alonso 10

Au terme d'une qualification maîtrisée, ce sont les McLaren qui signent les deux meilleurs temps, Lewis Hamilton devançant Jenson Button. Felipe Massa place la première Ferrari en troisième position alors que Fernando Alonso a connu un problème en Q3 et partira seulement dixième. Son dauphin au championnat, Sebastian Vettel, est sixième alors que Paul di Resta a impressionné, en quatrième place.

Le temps est au beau fixe à Monza alors que va débuter la treizième séance de qualifications de la saison 2012 du Championnat du Monde de Formule 1. Outre l’absence de Romain Grosjean pour cause de suspension, remplacé par Jérôme D’Ambrosio, Pastor Maldonado devra reculer de dix places, à la suite des différents incidents à Spa, et Paul di Resta de cinq places, en raison d’un changement de boite de vitesses, sur la grille demain.

Q1 : la piste est ouverte et le premier pilote à tenter sa chance est Daniel Ricciardo sur sa Toro Rosso, chaussée de pneus durs (argent). L’autre type de pneus apporté ici par Pirelli est le medium, au cerclage blanc. 1:26.760 pour l’Australien, devancé par D’Ambrosio pour quelques millièmes. Paul di Resta met tout le monde d’accord en 1:25.384, avant que Rosberg n’améliore pour près de deux dixièmes. Hulkenberg, après un tout droit dans la première chicane, immobilise sa voiture : « Je ne peux pas passer les vitesses, j’ai tout perdu, » indique l’Allemand à son stand.

Fernando Alonso prend la tête en 1:25.540, deux dixièmes devant Rosberg. Les McLaren et Pastor Maldonado n’ont toujours pas signé de temps alors qu’il reste dix minutes. Alonso continue d’améliorer et signe les trois meilleurs secteurs pour réaliser 1:24.175. Rosberg est repoussé à cinq dixièmes et Lewis Hamilton à six, même si le Britannique n’a pas réalisé un tour propre, commettant une erreur au freinage de la seconde chicane.

A sept minutes du terme de cette Q1, Alonso devance Hamilton de 36 millièmes, Rosberg, Di Resta, Massa, Vettel, Senna, Raikkonen, Button et Pérez. Le champion 2009 vient cependant prendre la troisième place et Maldonado la huitième. D’Ambrosio chausse les pneus mediums pour sortir de la zone rouge. Il prend la 17ème place, se constituant une marge suffisante pour être à l’abri des Caterham. Seules les écuries de fond de grille sont en piste dans ces dernières secondes ; les écuries de pointe sont tranquillement aux puits en train d’attendre la Q2, à l’image de Michael Schumacher visiblement détendu.

La surprise de cette première partie est donc l’élimination de Nico Hulkenberg, victime d’un problème mécanique, qui n’a pas pu boucler le moindre tour. Le pilote Force India devrait tout de même participer à la course demain au regard des temps qu’il a réalisé lors des différentes séances d’essais de ce Grand Prix.

Eliminés en Q1 : Kovalainen, Petrov, Glock, Pic, Karthikeyan, De la Rosa et Hulkenberg.

Q2 : Jean Alesi, présent dans les paddocks pour le compte de la RAI, constate que la fil d’attente pour cette deuxième partie de séance est plus fournie puisque Di Resta et Raikkonen sont déjà en piste. L’Ecossais a monté les pneus mediums sur sa Force India pour ces premiers tours et signe 1:24.668, cinq dixièmes devant Raikkonen. Alonso devance tout ce beau monde en 1:24.242. Massa échoue à deux dixièmes de son équipier, alors que Button se casse lui aussi les dents sur l’Espagnol pour 13 millièmes.

Hamilton prend la troisième place provisoire, à mi-séance, 153 millièmes derrière la Ferrari. Les Red Bull semblent, quant à elles, en difficulté : Webber ne parvient pas à sortir de la zone rouge, alors que Vettel est seulement neuvième. Malgré tout, avec quatorze pilotes en huit dixièmes, tout n’est pas joué. En revanche, du côté des Toro Rosso et de Jérôme D’Ambrosio, l’écart est plus grand, entre 1.5 et 2 secondes, avant la seconde salve de tours chronométrés. Kobayashi améliore, tout comme Maldonado. Les deux pilotes se classement neuvième et dixième, excluant provisoirement Vettel du Top 10. L’Allemand réussit cependant à gagner son ticket pour la Q3 alors que Webber n'y parvient pas ! Mais le coup d'éclat de la Q2 revient à Paul di resta qui claque le troisième temps dans les dernières minutes et se qualifie pour Q3 alors qu'il devra reculer de cinq places sur la grille.

Eliminés en Q2 : Webber, Maldonado, Pérez, Senna, Ricciardo, D’Ambrosio et Vergne.

Q3 : La dernière partie de séance est lancée et pour le plus grand plaisir des tifosi, ce sont les Ferrari qui vont donner le ton, Alonso précédant Massa ! Les deux hommes s’entraident pour récupérer de l’aspiration et c’est Massa qui signe le premier temps en 1:24.436, Alonso l’ayant aspiré juste avant "Ascari". Vettel échoue à six dixièmes du Pauliste, Button à 43 millièmes, mais Hamilton prend la tête en 1:24.010. Alonso s’est manqué dans son premier tour sérieux et doit passer par les stands pour changer de pneus.

Au tour des Mercedes, de la Lotus de Raikkonen et de la Red Bull de Vettel de prendre la piste. Rosberg s'empare de la quatrième place mais Schumacher la lui chipe dans la foulée. Sixième temps pour Raikkonen, qui devance Vettel et se classe derrière les deux Mercedes. Kobayashi prend la huitième place. Di Resta est le dernier à signer un temps, et quel temps : l’Ecossais prend la deuxième place à près de trois dixièmes de la McLaren de Hamilton !

Dernière salve de tours chronométrés : Alonso s'est manqué dans la première chicane et prend la dixième place, Button prend la seconde position et Massa conforte sa troisième place. Derrière les trois hommes, Di Resta a fait une très forte impression en positionnant sa Force India au milieu des McLaren, des Ferrari et des Mercedes. Vettel est sixième et précède donc le leader du championnat, pour ce qui promet d’être une course passionnante.

La Ferrari de Fernando Alonso a en réalité souffert d'un problème de barre anti-roulis à l'arrière dans son premier essai en Q3, rendant impossible un meilleur résultat.